Publication:

Le Quotidien - 2021-05-01

Data:

LA SÉCURITÉ AMÉLIORÉE

ACTUALITÉS

LAURA LÉVESQUE llevesque@lequotidien.com

Un peu moins d’un an après l’accident mortel survenu sur la rue Saint-pierre, les élus jonquiérois lancent un projet pilote pour améliorer la sécurité de ce chemin. À partir du mois de mai, cette rue de Saguenay souvent empruntée comme un raccourci deviendra à sens unique, et ce, pendant les trois prochains mois. Une piste cyclable sera également aménagée temporairement. La direction proposée pour la circulation automobile va du boulevard Harvey vers la rue Sainthubert. La bretelle d’accès de la rue Saint-hubert sera donc condamnée temporairement pendant ce test. Si le projet est bien accepté par les résidants et les automobilistes, la rue Saint-pierre subira des travaux pour rendre permanent cet aménagement, dont l’ajout de bordures et la plantation d’arbres tout au long du chemin de fer. « C’est une bonne nouvelle pour les gens du secteur et même les automobilistes. Le but était de sécuriser davantage les lieux, car il s’agit d’un secteur problématique. On a beaucoup de plaintes de vitesse. En la rendant sens unique, on prévoit une diminution de moitié du nombre de véhicules et aussi une réduction de la pollution sonore », précise Michel Thiffault, conseiller de ce secteur. En juillet 2020, une automobiliste a perdu la vie dans une collision survenue sur cette rue. Plusieurs résidants avaient alors dénoncé la vitesse dans ce secteur résidentiel. À la demande de Michel Thiffault, un panneau d’arrêt a été immédiatement ajouté. CONSULTATIONS Avant d’aller de l’avant avec le projet, mené par les conseillers municipaux Michel Thiffault et Kevin Armstrong, les élus ont consulté la population du secteur. Sur les quelque 600 résidants, une centaine de personnes ont répondu au questionnaire. Plus de 61 % des répondants se sont montrés en faveur et 17 % se sont opposés. « C’est sûr que certaines personnes ne seront pas contentes. Plusieurs l’utilisaient comme un raccourci. Mais on pense que ça sera bénéfique pour tous les résidants », commente M. Thiffault. « Dans ce projet, il y a trop de gains pour ne pas aller de l’avant, autant pour les cyclistes, les piétons et les automobilistes. Les gains de sécurité seront non négligeables. Pour ceux qui l’utilisaient comme raccourci, ils devront emprunter le boulevard Harvey. Mais nos lumières sont synchronisées, donc cette route est déjà conviviale », plaide Kevin Armstrong. Les élus jonquiérois ont accéléré les démarches pour ce projet pilote, car l’intersection de la rue Saintpierre et du boulevard Harvey doit faire l’objet d’un réaménagement au cours de l’année 2021. Des travaux pour améliorer la sécurité des piétons sont prévus pour cet automne. « Ce projet est déjà en branle et les appels d’offres seront lancés à la fin de l’été. Il fallait donc faire le projet pilote rapidement, car la rue Saintpierre touche cette intersection. Si le projet pilote est concluant, nous pourrons en tenir compte dans les travaux de l’intersection du boulevard Harvey, comme prévoir un terre-plein », précise M. Armstrong. Entre 15 000 et 20 000 $ seront investis pour la mise en place du projet pilote, soit pour l’achat de bollards et le marquage au sol. Les élus n’ont toutefois pas en main les coûts du projet s’il devient permanent. Ce réaménagement permettra aussi de mieux connecter les réseaux cyclables des différents secteurs de Jonquière. L’ajout de cette piste sur la rue Saint-pierre vient faire le pont avec celle du secteur Kénogami. « Jonquière possède près de 70 % du réseau cyclable de Saguenay. Mais il manquait de connectivité de nos réseaux. C’est ce que le projet viendra améliorer aussi », indique Kevin Armstrong.

Images:

Categories:

Le Quotidien

© PressReader. All rights reserved.