Publication:

Le Quotidien - 2021-05-01

Data:

70 % des saumons remis à l’eau

CHASSE ET PÊCHE

ROGER BLACKBURN rblackburn@lequotidien.com

Près de 70 % des saumons capturés en rivière, la saison dernière, ont été remis à l’eau par les pêcheurs sportifs. C’est ce que démontre le Bilan de l’exploitation du saumon au Québec en 2020, rendu public récemment par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). En 2020, il s’est vendu 16 017 permis de pêche au saumon au Québec, ce qui représente la moyenne des cinq dernières années, et les amateurs ont capturé 14 163 saumons, dont 9769 ont été remis à l’eau (69 %). « Parmi les saumons pris et gardés, 3477 étaient des madeleineaux (79 %) et 907 étaient des rédibermarins (21 %). Le succès de pêche moyen, ajusté afin d’inclure les remises à l’eau, s’est établi à 0,21 saumon par jour-pêche », précisent les auteurs du bilan. Pour ce qui est des montaisons, le MFFP estime à 30 291 le nombre de saumons adultes dénombrés dans les 38 rivières pour lesquelles des décomptes ont été effectués. Ce chiffre représente une hausse de 19 % des montaisons totales, comparativement à la moyenne des cinq dernières années, indique le rapport. Rappelons que le Québec compte 114 cours d’eau officiellement désignés comme rivières à saumon et que la pêche à cette espèce se pratique dans environ les deux tiers de ces rivières et tributaires (75 cours d’eau et 5 tributaires), qui se répartissent dans 11 zones salmonicoles. Les auteurs du bilan indiquent que la récolte des grands saumons a été autorisée durant une partie de la saison sur les rivières Saint-jean (Gaspé), York, Dartmouth, Madeleine, Sainte-anne, Matane, Mitis, du Gros Mécatina, Napetipi, du Vieux-fort et Saint-paul. « Les pêcheurs sur les rivières Causapscal, Moisie, Saint-jean (Côte-nord) et Natashquan, ainsi que sur les quatre rivières du Nord-du-québec pouvaient conserver un grand saumon tout au long de la saison. Sur 52 rivières et tributaires, seule la récolte des madeleineaux a été permise, obligeant la remise à l’eau de tous les grands saumons pour l’ensemble de la saison. La remise à l’eau de tous les saumons, petits ou grands, était obligatoire sur 8 rivières », met en relief le bilan. Il faut rappeler que depuis 20 ans, la pêche commerciale du saumon est interdite en raison de la baisse généralisée des stocks de saumons en Amérique du Nord, ce qui fait que maintenant la ressource est partagée entre les Premières Nations et les pêcheurs sportifs. Pour plus de détails, on peut visiter le https ://mffp.gouv.qc.ca/ documents/faune/especes/bi_exploitation_saumon_2020.pdf

Images:

Categories:

Le Quotidien

© PressReader. All rights reserved.