Publication:

Le Quotidien - 2021-05-01

Data:

60 ANS DE CHANSONS DANS LA MIRE

ARTS ET SPECTACLES

GENEVIÈVE BOUCHARD gbouchard@lesoleil.com placedesarts.com

Privé de son public à cause de la pandémie, Claude Dubois a revisité ses archives. D’abord à travers un coffret d’une cinquantaine de titres, Dubois Solide. Ensuite en participant au spectacle virtuel L’histoire de mes chansons, qui nous arrive juste à temps pour la fête des Mères. « Il y a eu un travail assez intense, commente-t-il. Ç’a duré deux ans. Ce n’était pas de faire un ramassis de tounes. Il fallait que ça ait du sens. Il y a beaucoup de chansons là-dedans que les gens ont entendues parce que leur famille, leur maman ou leur papa leur faisait jouer dans les années 70. » La carrière de Claude Dubois s’inscrit dans la longévité. L’auteur-compositeur-interprète en est bien conscient et ce sont différentes époques de son parcours qu’il a souhaité mettre en exergue, rassemblées par thématiques davantage que dans un ordre chronologique. « Mes premiers enregistrements, j’avais 12 ans, rappelle-t-il. Ça nous amène à 60 ans, à trois générations de 20 ans. Il s’en passe, du temps. Mais moi, je ne l’ai pas fait de manière chronologique. Je voulais un voyage où un certain sens est amené par le découlement des chansons. Qu’elles aient un rapport, qu’elles aient un monde et qu’on puisse se souvenir, nous, de ce que ça nous a amené comme monde, à l’époque où on les a découvertes. » Claude Dubois songe à ces pièces, écrites à différentes époques, qui se répondent en quelque sorte. « On peut penser à J’ai souvenir encore, qui parle de mon enfance. Plus tard, j’ai écrit Les souliers de toile, qui va très bien avec elle », cite-t-il en exemple. « Il est très varié, ce disque, dans ses captations, reprend-il. On a choisi les meilleures versions. On a écouté et écouté. Quand je dis qu’on a passé deux ans, ce n’est pas un clin d’oeil, c’est une réalité. On a choisi les meilleurs enregistrements. » SPECTACLE VIRTUEL Plus récemment, Claude Dubois s’est lui-même laissé chanter la pomme par d’autres artistes, qui ont revisité son répertoire le temps de l’enregistrement du spectacle virtuel L’histoire de mes chansons, disponible en ligne du 6 au 9 mai. 2Frères, Luce Dufault, Mariejosée Lord, Matiu, Guy Nadon, Bruno Pelletier et Guylaine Tanguay se sont prêtés au jeu, tandis que Dubois lui-même répondait aux questions de l’animatrice Monique Giroux. « On a fait un choix pour que ça corresponde à qui sont les artistes, aussi. Ça donne un sacré bon résultat. C’est le fun ! » s’enthousiasme-t-il au bout du fil. « Ç’a été enregistré chez Duceppe, reprend-il. À travers tout ça, j’étais un peu branché sur ce que ce monsieur a été à travers ma vie. Je le connaissais, Jean Duceppe. Lui, il sortait de [La mort d’un] commis voyageur et moi, je rentrais avec mes tounes dans les théâtres d’un bout à l’autre du Québec. C’était symbolique pour moi. » Claude Dubois raconte avoir été bouleversé en entendant ses propres chansons revisitées par d’autres voix. « J’ai été ému total. Pour la première fois, j’entendais ces chansons livrées par des artistes qui y ont mis leur coeur et dans leur tonalité. J’ai été très ému la première fois pour la découverte. Et la deuxième fois pour la qualité », tranche-t-il. « Ils sont venus me chercher drôlement, ajoute-t-il. J’ai constaté que chacun d’eux a mis le paquet. Ça avait presque l’air d’un défi et ils sont tous allés au maximum. » Animé par Monique Giroux, L’histoire de mes chansons, avec Claude Dubois et ses invités, est présenté en Webdiffusion du 6 au 9 mai. Détails et billets au

Images:

Categories:

Le Quotidien

© PressReader. All rights reserved.