Publication:

Le Quotidien - 2021-05-01

Data:

DOUÉ POUR LA NOSTALGIE

ARTS ET SPECTACLES

MARC HERVIEUX MARIO BOULIANNE mboulianne@ledroit.com

Il a la nostalgie heureuse, Marc Hervieux. Et il l’avoue d’emblée, en toute modestie. Avec la sortie du tome 2 de son album Nostalgia, le ténor québécois ne veut surtout pas qu’on pense qu’il surfe sur la vague du premier volet, sorti en novembre 2020. « Ce deuxième tome n’était pas prévu, confie-t-il en entrevue avec Le Droit plus tôt cette semaine. En fait, je devais plutôt enregistrer un album classique, mais après avoir discuté avec mon équipe, on est venu à la conclusion qu’un autre Nostalgia s’imposait. » Le retour au confinement en janvier a aussi bousculé certaines pratiques habituelles pour le chanteur, surtout en ce qui concerne l’enregistrement de l’album. « Contrairement à notre habitude, on devait renoncer à un enregistrement plus conventionnel, en studio, ajoute-t-il. Notre ingénieur de son est allé rencontrer chaque musicien chez lui et il a monté une installation afin que chacun puisse faire ses propres prises de son. Je dois avouer que j’étais sceptique fasse à cette procédure, mais on m’a rapidement convaincu que tout serait parfait. » Les craintes de l’artiste étaient justifiées, puisque depuis le début de sa carrière, il a toujours enregistré ses albums dans un studio, toujours le même, chez B12 à Valcourt. Cette fois, il devait faire confiance à son équipe qui, là aussi, l’entoure depuis des lunes. « Ce fut une très bonne idée et malgré la distance, les musiciens ont apprécié l’expérience, ajoute-til. En fait, ils ont pu travailler à leur rythme, reprenant les prises de son à leur gré et selon leurs propres critères d’excellence. » Seulement les cordes ont été enregistrées en studio. Le mixage et le matriçage ont ensuite permis de former un tout et d’offrir un album de haute qualité. « C’est un travail exceptionnel qui a été fait pour rendre possible la sortie de cet album, avouet-il non sans une pointe de fierté. Et Nostalgia 2 vient en quelque sorte boucler la boucle. Pour être franc, je pourrais faire une dizaine de tomes tellement les chansons que j’aurais envie d’enregistrer sont nombreuses. Mais j’ai d’autres projets. » QUATORZE À LA DOUZAINE Encore une fois, 14 titres figurent sur ce disque qui est disponible depuis le 29 avril. Ce chiffre n’est pas anodin puisque, encore une fois, Marc Hervieux se plaît à flirter avec une certaine « fidélité » dans son métier. « Je dis toujours à mes producteurs que de mettre 12 chansons sur un album, c’est un peu cheap, lance-t-il suivi d’un grand éclat de rire. Quand ils me diront que je dois en mettre moins et bien, je le ferai. Mais tant qu’on me laisse faire, j’essaie d’en donner au public pour son argent. » De ces 14 chansons, on retrouve deux pièces popularisées par Michel Louvain, décédé récemment. « J’avais déjà enregistré les deux titres en janvier, explique-t-il. Je connais Michel Louvain depuis longtemps et j’étais même supposé aller chez lui pour lui faire entendre mes versions de La Belle Vie et Un Certain Sourire. » Le sort en aura décidé autrement, mais en ce qui concerne Marc Hervieux, « je ne pouvais espérer plus bel hommage que ces deux pièces sur mon album. » Parmi les titres de Nostalgia 2, on retrouve des pièces de Kenny Rogers (She Believes in Me), de Barry Manilow (Can’t Smile Without You), de Charles Aznavour (Que c’est triste Venise), Engelbert Humperdinck, Dean Martin, Neil Diamond et même le « méga hit » de Daniel Hétu, Je t’attendais. « Qui n’a pas chanté à tue-tête “allez viens, on va s’aimer tendrement”, demande-t-il. Allez, avouez que vous l’avez fait vous aussi. » Réalisé par son grand complice Gilbert Fradette, Nostalgia 2 est le 11e album studio de Marc Hervieux. UN SPECTACLE En plus de la sortie officielle de cette nouvelle offrande, le chanteur a enregistré un concert pour la fête des Mères qui sera diffusé le samedi 8 mai, sur la plateforme Live dans ton salon. Pour l’occasion, il sera accompagné de huit musiciens, toujours sous la direction de Fradette. « J’ai puisé dans la liste des chansons des deux tomes, dit-il. Je vais en interpréter plus d’une vingtaine sur les 28 que comportent les deux disques. » En faisant ce bond dans le passé — qu’il a aussi fait en littérature culinaire avec son livre de recettes Bon Vivant ! —, Marc Hervieux a tout d’abord voulu se faire plaisir. « Ce sont des chansons qui m’apaisent et qui me ramènent à de doux moments, dira-t-il. Et si ça peut avoir le même effet sur les autres, c’est tant mieux. » UN AUTRE LIVRE Lors de la sortie de Nostalgia, en novembre dernier, Marc Hervieux offrait du même coup son premier livre de recettes. Bon Vivant ! fut un grand succès auprès du public. La déclinaison très personnelle du livre permettait à l’auteur d’accompagner chaque recette d’un souvenir ou d’une anecdote de sa vie, de même qu’une suggestion musicale. Le livre est d’ailleurs en lice pour le prestigieux prix « Best in the World » des Gourmand Awards, dont les lauréats seront connus le 5 juin lors d’un dévoilement à Paris. « Il y aura une suite à ce livre, dont le succès est aussi une surprise pour moi, confie l’auteur. Je ne peux pas dire si c’est la pandémie, les confinements ou simplement le bonheur que mon livre et mon disque offrent aux gens, mais il faut croire que ça répond à un besoin. »

Images:

Categories:

Le Quotidien

© PressReader. All rights reserved.