Publication:

Le Quotidien - 2021-10-09

Data:

CINQ MAIRES DÉCLARÉS ÉLUS SANS OPPOSITION

ACTUALITÉS

STÉPHANE BOUCHARD sbouchard@lequotidien.com

Les citoyens de cinq des quatorze municipalités qui se trouvent dans la région du Saguenay, laquelle inclut la ville du même nom et le territoire de la MRC du Fjord-du-saguenay, n’auront pas à voter pour choisir leur maire. Seulement une personne s’est présentée à ce poste dans 38 % de ces localités. À l’exception du nouveau maire de Larouche, Guy Lavoie, qui était conseiller municipal dans cette ville à l’ouest de Saguenay, les maires élus sans opposition occupaient tous cette fonction avant le début des élections. Philôme La France (Petit-saguenay), Rémi Gagné (Rivière-éternité), Bernard St-gelais (Saint-charlesde-bourget) et Bruno Tremblay (Saint-honoré) ont tous obtenu un mandat supplémentaire le vendredi 1er octobre, date officielle de la fin des mises en candidature. C’est à Saint-david-de-falardeau que le poste suscite le plus de convoitise. Quatre personnes s’y présentent, soit Philippe Dufour, José Gagnon, Germain Grenon et Sylvie Larouche. Ailleurs, les citoyens auront à choisir entre deux candidats. Les Béginois pourront voter pour le maire sortant de l’endroit, Gérald Savard, ou Gilbert Lévesque. À Ferland-et-boilleau, le maire sortant Hervé Simard affronte Réal Tremblay. Deux conseillers tentent de succéder au maire de L’anse-saint-jean, Lucien Martel, qui ne se représente pas cet automne. Il s’agit de Richard Perron et d’éric Thibeault. À Saint-félix-d’otis, Jean-marie Claveau, ancien maire de la municipalité et ex-député du Parti québécois dans Dubuc, tente un retour à la mairie. Il affronte le maire sortant, Pierre Deslauriers. Sur la rive nord du Saguenay, à Saint-ambroise, le maire Deny Tremblay, qui a été élu pendant le dernier mandat à la suite de la démission de Monique Gagnon dans des circonstances houleuses, fera face à un seul candidat, Lucien Gravel. Ce dernier était arrivé deuxième lors de l’élection partielle qui avait eu lieu en juin 2019. À Saint-fulgence, comme à Sainte-rose-du-nord, le départ des maires laisse place à des luttes à deux. Jean Bolduc et Serge Lemyre tenteront de convaincre les Fulgenciens de voter pour eux, tandis que Marielle-jennifer Couture et Claude Riverin espèrent devenir mairesse ou maire des Roserains. TROIS CONSEILLERS RECONDUITS Dans la ville la plus populeuse de la région, Saguenay, la course à la mairie attire beaucoup de candidats. Sept personnes tentent de la remporter. On ne peut pas en dire autant de tous les postes de conseillers. Trois d’entre eux ont été déclarés élus, faute d’une deuxième personne intéressée à se présenter. Jimmy Bouchard, Carl Dufour et Raynald Simard ont obtenu un mandat supplémentaire, le 1er octobre. Il faut remonter à l’élection de 2009 pour trouver des conseillers élus par acclamation à Saguenay. Cette année-là, quatre échevins de Saguenay, Réjean Laforest, Bernard Noël, Fabien Hovington et Jean-yves Provencher, avaient gagné sans opposition. À cette époque, la Ville était divisée en 18 districts, comparativement à 15 aujourd’hui.

Images:

© PressReader. All rights reserved.