Publication:

Le Quotidien - 2021-10-09

Data:

CINQ POSTES DE MAIRE EN ÉLECTION

ACTUALITÉS

GUILLAUME PÉTRIN gpetrin@lequotidien.com

Près de la moitié des candidats à la mairie des municipalités situées dans la MRC du Domaine-duroy n’ont pas eu à attendre le 7 novembre avant d’être confirmés dans leurs fonctions, ayant été élus sans opposition. Parmi les neuf municipalités qui forment la MRC, quatre ont déjà leur prochain maire. À Chambord, Luc Chiasson est de retour. Même chose pour les mairesses sortantes Ghislaine M.-hudon et Cindy Plourde, respectivement à Lac-bouchette et à Saint-françois-de-sales. À Sainte-hedwidge, seul Robert Bilodeau a voulu occuper le siège du premier magistrat. Dans cette petite municipalité de moins de 1000 habitants, quatre des six postes de conseillers municipaux n’ont également pas eu besoin de recevoir l’approbation des citoyens avant d’être confirmés. En revanche, les aspirants à la mairie des cinq autres municipalités de la MRC du Domaine-du-roy devront patienter jusqu’au jour officiel du scrutin avant de savoir s’ils obtiendront ou non les clés de l’hôtel de ville. À La Doré, les citoyens auront le choix entre Katia Duchesne et Ghislain Laprise. Tous les conseillers ont été élus sans opposition, sauf pour le siège #6, qui est convoité par Charlène Dufour et France Chapdelaine. À Roberval, le maire sortant Sabin Côté avait confirmé qu’il ne sollicitait pas un second mandat, laissant ainsi le champ libre à un duel entre le candidat conservateur défait lors des plus récentes élections fédérales dans Lac-saint-jean, Serge Bergeron, et Guy Larouche, maire de Roberval de 2013 à 2017. À Saint-andré-du-lac-saint-jean, trois aspirants souhaitent prendre les commandes de la municipalité. Claire Desbiens, Gérald Duchesne et Roger Villeneuve tenteront donc de convaincre une majorité d’électeurs. Et contrairement à bien d’autres municipalités, presque la totalité des postes de conseillers, soit cinq sur six, seront déterminés le 7 novembre. Pour ce qui est de Saint-félicien, le maire sortant Luc Gibbons doit défendre son poste dans une lutte à trois. Le conseiller municipal Gervais Laprise et l’entrepreneur Michel Simard désirent tous deux le déloger. À Saint-prime, il y aura une course à trois entre Stéphane Bélanger, Marie-noëlle Bhérer et Adrien Perron. Mme Bhérer et M. Perron, tous deux conseillers sortants, désirent maintenant succéder à Lucien Boivin, qui a annoncé sa décision de quitter le secteur pour retourner s’établir au Saguenay, où il collabore avec la mairesse sortante Josée Néron pour sa réélection. Par ailleurs, seul le poste #5 du conseil municipal sera soumis au vote populaire, alors que la conseillère sortante Brigitte Gagné devra affronter l’ex-président-directeur général de Résolu, Richard Garneau. Dans la MRC du Domaine-duroy, le préfet sera élu au suffrage universel pour une première fois, si bien que le sortant Yanick Baillargeon devra convaincre la population locale de lui accorder sa confiance pour un autre mandat. L’ancien préfet Bernard Généreux tentera également de séduire l’électorat. Ce dernier a occupé ces fonctions pendant une quinzaine d’années.

Images:

© PressReader. All rights reserved.