Publication:

Le Quotidien - 2021-10-09

Data:

Le devoir accompli

CHRONIQUE

À l’occasion des élections municipales, plusieurs mairesses, maires, conseillères et conseillers tireront leur révérence dans les prochaines semaines. Au nom de l’union des municipalités du Québec (UMQ), je tiens à partager quelques mots aujourd’hui pour leur rendre hommage. Être une élue ou un élu, c’est consacrer une partie de sa vie à sa communauté, pour se mettre au service d’une population. Je veux les remercier pour leur travail, pour ce qu’ils ont accompli pour leur milieu et pour tout le Québec. Devenir candidate ou candidat à une élection, c’est un défi de taille. Cette décision entraîne des conséquences sur la vie personnelle et professionnelle d’une personne. Se bâtir une équipe, trouver des bénévoles et du financement, faire du porte-à-porte pour se faire connaître, participer à des débats et faire campagne, ce n’est pas de tout repos. On remet notre sort entre les mains de la population, parce qu’on y croit, parce qu’on veut faire bouger les choses. Parce qu’on a la ferme conviction que la politique municipale est un palier d’action qui a un impact direct sur le quotidien des gens. La municipalité, c’est le gouvernement de proximité. Une fois à l’hôtel de ville, la tâche des élues et élus est colossale. C’est un travail où l’on ne compte pas ses heures, et ce, 7 jours sur 7. Leur quotidien est rythmé par la prise de décisions importantes, parfois difficiles, qui touchent directement la population. Elles et ils doivent en mesurer les conséquences sur la vie des familles, des aînés et des jeunes de leur municipalité. Il faut une bonne dose d’humilité, d’audace et de détermination. À tout moment, il faut être à l’écoute de ses concitoyennes et concitoyens. Au cours des dernières années, le monde municipal s’est concentré sur de vastes chantiers. Je pense notamment à l’adaptation et à la lutte contre les changements climatiques. Par exemple, plusieurs municipalités ont mis en place des infrastructures vertes, ont aménagé des pistes cyclables ou ont adapté leurs stratégies d’aménagement pour devenir plus résilientes devant les aléas climatiques. Je pense également à la pénurie de main-d’oeuvre, qui affecte de nombreuses entreprises. Le milieu municipal a mis la main à la pâte en proposant des incitatifs innovants pour attirer et retenir les travailleuses et travailleurs en région et aussi pour favoriser le maillage entre les entreprises et les nouveaux arrivants. Ce sont des enjeux mondiaux qui nécessitent des solutions locales. Ainsi, les responsabilités des élues et élus dépassent de loin les frontières de leur municipalité. Les actions d’aujourd’hui préparent les municipalités de demain. C’est pourquoi il est important d’exprimer notre reconnaissance à celles et à ceux qui ont osé faire le saut en politique municipale. Et je m’adresse à ces collègues : nous vous devons une fière chandelle, puisque c’est grâce à vous si le Québec progresse au fil des générations. Vous avez pavé la voie aux leaders de demain, qui entreront en scène le 7 novembre prochain. Vous pouvez ainsi quitter avec le sentiment du devoir accompli. Merci ! Daniel Côté Président de L’UMQ et maire de Gaspé

Images:

© PressReader. All rights reserved.