Publication:

Le Quotidien - 2021-10-09

Data:

VIRAGE VERS UNE NOUVELLE CLIENTÈLE

PROXIMITÉ PME

PIERRE THÉROUX Collaboration spéciale p.theroux@videotron.ca

Céline Solmini et Jeanmaurice Rioux étaient prêts à se lancer dans cette toute nouvelle aventure. Après avoir mûrement réfléchi à leur projet d’entreprise, l’année 2020 allait enfin concrétiser leur désir de vendre leurs applications mobiles de jeux vidéo d’évasion et de chasses au trésor dédiés… à l’industrie touristique ! Pandémie oblige, les deux partenaires d’affaires et de vie ont dû rapidement changer leur fusil d’épaule. « Il a fallu faire un virage et trouver une nouvelle clientèle cible. Ce n’était pas du tout dans notre plan d’affaires », souligne Céline Solmini, cofondatrice de l’entreprise Cochlea Team, située à Gatineau. La fermeture des musées, des hôtels et autres lieux touristiques ou culturels, pour lesquels Cochlea avait développé des jeux qui nécessitaient une présence physique sur ces sites ou des interactions avec un décor, a donc amené la jeune PME à changer de stratégie et se tourner vers un autre marché. Le confinement ayant obligé les gens à rester à la maison, et à se trouver d’autres activités de loisir ou de divertissement, elle a retravaillé ses concepts de jeux pour leur permettre de jouer chez eux et en famille. LUDIQUES ET ÉDUCATIFS Le duo d’entrepreneurs a du même coup réalisé le potentiel de ses produits pour les bibliothèques publiques qui, faute de pouvoir accueillir ses membres, pouvaient « les rejoindre en leur offrant des jeux vidéo qui sont à la fois ludiques et éducatifs », explique Céline Solmini. L’intérêt pour les bibliothèques était d’autant plus grand que l’entreprise a conçu des jeux qui s’adressent à un public de tous les âges, pouvant se jouer seul ou en famille. Comme des chasses au trésor pour les plus jeunes, des jeux d’évasion et de défis pour de plus vieux, ainsi que des jeux qui contribuent à préserver la santé cognitive des aînés. Des jeux qui, avec l’ouverture graduelle des bibliothèques, peuvent même être utilisés comme animation culturelle dans ces lieux. Cochlea a ainsi conclu des ententes avec une majorité de membres régionaux du Réseau Biblio, de même qu’avec certaines bibliothèques municipales, notamment à Gatineau et Sherbrooke. Résultat : ses jeux sont maintenant offerts aux abonnés de plus de 460 bibliothèques au Québec, soit 63 % du Réseau Biblio et 46 % du marché québécois des bibliothèques. L’entreprise gatinoise souhaite élargir ce marché. « Nous avions aussi eu des demandes de la part des écoles primaires, mais la pandémie a mis les projets sur la glace », précise Jean-maurice Rioux en ajoutant que l’entreprise a fait une percée dans un cégep de Montréal. Cochlea, qui conçoit également des jeux vidéo personnalisés avec parcours qui permettent de visiter un parc, un quartier ou une ville, note aussi un intérêt grandissant de la part de municipalités. « La plupart des villes offrent seulement des activités d’animation, avec des structures gonflables entre autres. Les jeux vidéo leur permettent d’entrer dans l’ère du numérique et, en plus, d’offrir des activités qui ne requièrent aucune présence de personnel », fait valoir Céline Solmini. DE PASSE-TEMPS À ENTREPRISE L’entreprise, lancée en 2019, n’a pas pour autant mis une croix sur le secteur de l’industrie touristique qui reprend graduellement ses activités. Elle vient de concevoir le jeu Klondike, pour Patrimoine Canada, qui relate la ruée vers l’or. Déjà présente depuis trois ans dans des châteaux situés dans la région de Vendée en France, elle prévoit reprendre les discussions avec d’autres acteurs de l’industrie touristique dans ce pays. L’histoire de Cochlea est celle d’un passe-temps transformé en entreprise. Un soir de 2017, autour d’un feu, le couple d’informaticiens décident de faire des jeux vidéo avec leurs trois enfants. L’objectif : créer une activité rassembleuse, qui permettrait à toute la famille d’avoir du fun ensemble, et à chacun d’y participer avec sa touche personnelle. Ainsi est née l’idée de combiner le jeu d’évasion avec une chasse au trésor, avec l’intention de faire bouger les gens au lieu de rester assis sur le divan. Puis, de fil en aiguille, d’autres jeux ont été développés par cette famille dont les membres oeuvrent tous au sein de l’entreprise. « On a la chance d’avoir tous les corps de métier, du musicien au programmeur, en passant par l’animation, l’édition et le graphisme. » En collaboration avec l’école d’entrepreneurship de Beauce et le Groupement des chefs d’entreprise

Images:

© PressReader. All rights reserved.