Publication:

Le Quotidien - 2021-10-09

Data:

MITCH GARBER, UN QUÉBÉCOIS AVEC LE KRAKEN

ESPACE LNH

Mitch Garber conserve de magnifiques souvenirs du samedi 24 mai 1986. « J’avais 22 ans. J’étais sur la rue Sainte-catherine. J’assistais à un défilé parce mon équipe préférée venait de gagner la Coupe Stanley. » « Je ne pouvais rien demander de mieux à la vie, à ce moment-là. » M. Garber n’avait pas fini de vivre de belles choses, pourtant. Il a obtenu sa licence en droit de l’université d’ottawa. Il a fait fortune dans le monde des affaires, en s’impliquant auprès de dizaines d’entreprises. Il a présidé le conseil d’administration du Cirque du Soleil pendant cinq ans. Il a contribué à rendre des milliers de vies meilleures, avec ses nombreuses initiatives philanthropiques. Et ce n’est pas fini. M. Garber sera à Las Vegas, mardi soir prochain, pour assister au premier match de l’histoire du Kraken de Seattle. Le Québécois, qui est aujourd’hui âgé de 57 ans, fait partie du groupe de propriétaires de l’équipe. « Le Kraken, c’est le rêve de David Bonderman. David est un mentor et un grand ami. Le Kraken, c’est aussi le rêve de Jerry Bruckheimer. Ils travaillent depuis une douzaine d’années à mettre leur équipe sur pied. Je me considère très chanceux de me trouver avec eux », a-t-il expliqué, dans une entrevue téléphonique, plus tôt cette semaine. Il suffit d’insister, juste un peu pour lui faire avouer qu’il s’apprête aussi à réaliser un grand rêve. « Quand j’étais petit, je jouais au hockey, je rêvais de gagner la Coupe Stanley. Je ne rêvais pas nécessairement d’être le propriétaire de l’équipe ! » On souligne alors que le nom des propriétaires de l’équipe championne est toujours gravé sur la coupe. Malgré le petit détour, M. Garber pourrait donc quand même finir par réaliser son rêve d’enfance ! « Je suis Montréalais, rappelle-t-il. Je sais que les Canadiens n’ont pas remporté la Coupe depuis maintenant 28 ans. Je peux donc comprendre qu’à notre époque, gagner, c’est quelque chose de très difficile. » « Notre équipe n’a pas encore joué un seul match. Il n’est peutêtre pas sage, dans le contexte, de se mettre à parler ouvertement de la Coupe. Vous savez, j’ai rencontré Maurice Richard, Jean Béliveau, Dickie Moore, Elmer Lach, Ken Dryden, Larry Robinson et Guy Lafleur. Les autres propriétaires du Kraken n’ont pas la même expérience. Je suis vraiment conscient que gagner la Coupe, c’est difficile. » L’EXEMPLE DE VEGAS La dernière équipe à se greffer à la LNH dans un processus d’expansion a pourtant démontré qu’on peut connaître du succès assez rapidement. Les Golden Knights de Vegas ont atteint la grande finale dès leur première saison, en 2018. Depuis, ils ont atteint le carré d’as à deux occasions. « On ne se compare à personne. C’est certain qu’on a vu à quel point ils ont connu du succès. Mais on se concentre vraiment sur ce que nous avons à faire. Par exemple, nous avons passé beaucoup de temps à choisir nos couleurs. Nous avons pris le temps de bien choisir le design de notre aréna. Nous avons désormais plus de 40 000 noms sur notre liste d’attente pour les billets de saison. Nous venons de finir notre premier camp d’entraînement et nous avons très confiance aux gens qui dirigent l’équipe, Dave Hakstol et Ron Francis. » M. Garber ne passera pas énormément de temps à Seattle, cet hiver, mais il compte bien assister aux premiers matchs à domicile du Kraken. Il sera sur place, le 26 octobre, lors de la visite des Canadiens. Il jure que l’expérience ne sera pas douloureuse. Il remercie les Glorieux, ses premiers amours, pour toutes les belles années. Il est prêt à vivre de belles aventures avec son nouveau club favori.

Images:

© PressReader. All rights reserved.